logo AIS35
Association d'insertion Sociale ille et vilaine
Demande de devis

Historique

L’association est née à Rennes le 6 septembre 1966, à l’initiative de militants. Dénommée à l’origine « Association d’Aide aux Indigents Sans Domicile », elle devient en 1976, l’Association pour l’Insertion Sociale (AIS).

AIS 35 - Déclaration existence JO

AIS 35 - Déclaration existence JO 2

86rueGinguené
Le projet initial des fondateurs était d’assurer le gîte, le couvert et un travail à des personnes en grandes difficultés sociales, notamment des personnes sans domicile fixe et des sortants de prison. L’Association a mis 6 ans pour trouver un établissement qui permette des accueils de longue durée de personnes à la rue. Il s’agit d’Adsao Revivre.

D’Adsao à AIS 35

Longtemps confondue avec l’établissement Adsao Revivre, le premier établissement qu’elle a créé en 1972, l’AIS va peu à peu se faire connaître et reconnaître en tant qu’entité associative à part entière.
AIS35 - Adsao (CHRS) Rennes

Le développement de nouveaux services et établissements y contribue largement. Rapidement l’Association a évolué vers un nouveau nom à savoir l’AIS 35. Le CHRS de Vitré est ouvert en 1979 et est né de deux constats : l’accueil de populations rurales qui ne parvenaient pas à s’implanter dans la ville de Vitré et les encouragements de l’Etat pour la création de Centres de Promotion Sociale issus de la circulaire 44.

Les AAVA

C’est dans ce contexte que les AAVA (Ateliers d’Adaptation à la Vie Active) ont été créés. La loi de 1998 de lutte contre l’exclusion a permis de formaliser les modalités d’accompagnement développées à l’AIS 35 par le biais de l’Insertion par l’Activité Economique, les hébergements d’urgence, les CHRS. Les Ateliers ont toujours existé au sein des établissements, devenant Ateliers de Réentraînement au Travail puis, à l’initiative des lois en 2003 en faveur des statuts des CHRS, prenant le nom définitif d’AAVA . Le projet associatif n’envisage pas d’insertion sans activité économique et accès à l’emploi.

Socio-Judiciaire

Cité Judiciaire de Rennes
L’Association a toujours été sensible au public sous-main de justice. En 1972, Adsao était perçu comme un lieu d’accueil pour les sortants de prison. L’AIS était très en lien avec les Magistrats d’Application des Peines en acceptant des personnes sous contrôle judiciaire. Le développement du Service d’Action Social près le Tribunal émane d’une volonté en 1984 d’accompagnement des personnes sous mandat judiciaire à leur domicile. Ce service va évoluer sous l’impulsion des lois Badinter vers les contrôles socio-judiciaires et l’aide aux victimes.

Les AIPR

De même l’Association a toujours été sensible à l’insertion par l’activité économique. En 1989, les textes sur le RMI ont ainsi permis l’ouverture des Ateliers d’Insertion du Pays Rennais à l’initiative de la Ville de Rennes, très en pointe sur l’insertion par le travail. A l’époque, il n’y avait pas de rémunération prodiguée aux personnes en insertion. Les lois de 1998 de lutte contre les exclusions ont permis aux AIPR de rentrer dans le dispositif d’insertion par l’activité économique en 2002 d’abord sous forme de contrats de solidarité puis aujourd’hui sous le régime de l’IAE.

b5a808698370817a9b26a1652538876fKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKK